Accueil » Financement » Journée noire pour les sociétés de l’impression 3D

Journée noire pour les sociétés de l’impression 3D

Hier, 3D Systems a annoncé une alerte sur ses résultats financiers de l’exercice 2013. 3D Systems a en effet annoncé une baisse de son résultat par action de plus de 10%. Et ses prévisions pour les résultats par action pour 2014 sont 37% inférieures aux attentes des marchés… Ces baisses significatives sont dues à une forte augmentation des dépenses marketing et R&D. En effet 3D Systems a été très actif au quatrième trimestre 2013, qui a été marqué par la préparation de 2 salons majeurs (Euromold et CES) où 3D Systems a présenté un vrai bal d’innovation. 3D Systems a de plus réalisé 3 acquisitions au cours du seul mois de décembre, portant à 10 le nombre de sociétés rachetées au cours de l’année 2013, croissance externe qu’il faut intégrer.

La réaction des marchés a été violente, 3D Systems perdant environ 25% de sa valeur au pire de la séance. L’action a finalement clôturé à -15%. Et tout le secteur a suivi dans cette baisse spectaculaire.

Graphe Yahoo Finance sur l'évolution des cours sur les 5 derniers jours
Graphe Yahoo Finance sur l’évolution des cours sur les 5 derniers jours – DDD:3D Systems – SSYS : Stratasys – XONE : ExOne

La chute est encore plus vertigineuse si on regarde l’évolution du cours depuis le début de l’année. Un plafond de valorisation a été atteint pendant le salon CES mais depuis, le secteur de l’impression 3D vit une réelle descente aux enfers, augmentée aujourd’hui par cette annonce de 3D Systems, qui fait -33% entre le plus haut cours de janvier et son cours de clôture du 05 février….

graphe-yahoofinance-ddd-ssys-xone-1mois
Graphe Yahoo Finance sur la croissance des cours depuis le début de l’année – DDD : 3D Systems – SSYS : Stratasys – XONE : ExOne

Stratasys et ExOne avaient chacune à leur tour au cours du mois de janvier annoncé des alertes sur résultats, expliquant la tendance baissière globale du secteur sur le mois de janvier. Nous allons maintenant observer comment les marchés réagissent dans les jours à venir.

Epiphénomène ou éclatement de bulle ? L’avenir nous le dira. En tout cas, les signaux envoyés ces dernières semaines par les sociétés de l’impression 3D ont déçu les marchés. Le secteur de l’impression 3D est en très forte croissance, et donc les chiffres d’affaires de ces sociétés également (30% de croissance pour 3D Systems en 2013, et 50% de croissance pour cette société au seul quatrième trimestre…). Malheureusement, cela ne se traduit pas dans les résultats financiers. C’est la preuve d’une concurrence accrue, qui ne va que se renforcer petit à petit. Nous vous rappelons que HP a annoncé son arrivée sur ce secteur dans le premier semestre 2014. Epson a aussi annoncé son intérêt pour la technologie de l’impression 3D.

Une chose est sûre, les valorisations auxquelles se trouvaient les sociétés de l’impression 3D ne leur laissaient aucune place à l’erreur sur leurs résultats. C’est prouvé ici par la violence des réactions aux annonces de Stratasys, ExOne et 3D Systems. Malgré cette descente aux enfers de son action, 3D Systems reste valorisée environ 13 fois son chiffres d’affaires (pour comparaison, une autre société type Google, qui est extrêmement rentable, est valorisée 6 fois son chiffre d’affaires). Ces niveaux de valorisation des sociétés de l’impression 3D montrent les ambitions que les marchés ont pour le secteur. Mais signifient aussi que les sanctions en cas de déception sont beaucoup plus violentes.

Si ces sociétés n’arrivent pas à rassurer les investisseurs sur leur capacité à générer du cash dans un futur plus ou moins proche, les valorisations risquent de continuer à descendre, pour atteindre un niveau probablement plus soutenable et raisonnable. 2014 pourrait être l’année noire des sociétés cotées de l’impression 3D…

N’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Google+ ou Facebook pour être tenu au courant des actualités de l’impression 3d.

A propos de Frederic Allard

Diplômé de l’Ecole Centrale Paris où j’ai suivi une spécialisation en Génie Industriel, j’ai par la suite créé plusieurs sociétés, dans le monde du conseil puis dans le Digital. Je suis actuellement Consultant en stratégie d'intégration d'innovations technologiques comme l'impression3D dans les entreprises, au sein de la société Septine. Je suis persuadé que la digitalisation des outils de production (et donc l'impression 3D) va induire de profonds changements dans la vie des industriels, des logisticiens et finalement dans nos vies au quotidien.