Accueil » Highlights » L’impression 3D au service des fabricants de drones

L’impression 3D au service des fabricants de drones

Les drones sont très à la mode. Ces petits appareils volants équipés d’une caméra permettent de survoler des zones non accessibles et de voir ce qui s’y passe. De nombreux passionnés ont ainsi pu s’équiper de drones civiles, car l’offre s’est largement étoffée dans les dernières années. En tant que français, nous nous devons de citer ici Parrot et son AR Drone 2.0, Parrot qui a été l’un des pionniers du drone pour les particuliers.

Aujourd’hui nous souhaitons vous parler de l’approche qu’a adopté la société Extreme Fliers. En effet, celle-ci a sorti en septembre 2013 un nouveau drone pour les particuliers, le Micro Drone 2.0.
Vous pouvez retrouver une vidéo de présentation de ce Micro Drone 2.0 ci-dessous :

Ses principaux avantages à première vue : sa taille (14cm de diagonale), sa maniabilité, et surtout son prix car il est vendu à 99$.

Micro Drone 2 en vol
Micro Drone 2 en vol

Mais il a depuis peu un autre avantage : la société Extreme Fliers a lancé un programme par lequel elle souhaite vendre les plans 3D des pièces du drone, pour permettre à ses clients d’acheter seulement un kit de base comprenant les pièces telles que la caméra ou les rotors, et ensuite d’imprimer eux-mêmes la majorité des pièces de l’appareil sur une imprimante 3D. Ils pourront d’ailleurs même modifier ces plans afin de personnaliser l’appareil, et imprimer les pièces dans les couleurs de leur choix. Ainsi, Extreme Fliers va permettre à ses utilisateurs de personnaliser au maximum ce mini-drone.

L’intérêt de l’approche de Extreme Fliers est donc un prix vraiment accessible, la simplicité du drone proposé et un design joli. De plus, la vente des plans du drone aux clients va leur permettre de personnaliser et de participer à l’amélioration du design du drone (aérodynamique, accessoires…). La société pense ainsi prendre des parts de marché à ses concurrents en permettant à ses clients d’avoir accès à un drone personnalisé pour un prix réduit. Cette approche permettra aussi aux clients de faire évoluer leur drone au fur et à mesure du temps.

3D Robotics, la société de Chris Anderson (ancien rédacteur en chef du magazine WIRED et auteur du lire MAKERS), a adopté depuis quelques années une démarche proche mais intrinsèquement différente. Elle développe et fabrique des drones pour usage personnel et/ou professionnel. Mais les plans des drones développés sont opensource afin de permettre une recherche beaucoup plus aboutie car soutenue par la communauté. Leurs drones sont plus aboutis et donc coûtent plus cher.

Drone 3DR RTF X8 de 3D Robotics - Son prix : 1350$
Drone 3DR RTF X8 de 3D Robotics – Son prix : 1350$

De son côté, Extreme Fliers ne compte pas donner ces fichiers en opensource, mais les vendre à ses clients, ce qui restreint certainement le retour qu’ils pourront avoir de la part de leurs clients en innovations…

N’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Google+ ou Facebook pour être tenu au courant des actualités de l’impression 3d.

A propos de Frederic Allard

Diplômé de l’Ecole Centrale Paris où j’ai suivi une spécialisation en Génie Industriel, j’ai par la suite créé plusieurs sociétés, dans le monde du conseil puis dans le Digital. Je suis actuellement Consultant en stratégie d'intégration d'innovations technologiques comme l'impression3D dans les entreprises, au sein de la société Septine. Je suis persuadé que la digitalisation des outils de production (et donc l'impression 3D) va induire de profonds changements dans la vie des industriels, des logisticiens et finalement dans nos vies au quotidien.