Accueil » Highlights » SLM Solutions réfléchirait à une IPO

SLM Solutions réfléchirait à une IPO

La société SLM Solutions, détenue depuis l’année dernière par le fond DPE (Deutsche Private Equity) à hauteur de 57%, réfléchirait à son entrée en bourse. C’est ce que rapporte le journal Reuters cette semaine.
SLM Solutions aurait en effet mandaté les banques Deutsche Bank et Credit Suisse pour l’accompagner dans sa réflexion/préparation.

C’est un moment à la fois intéressant et troublant pour réfléchir à une introduction en bourse. Les cours des sociétés cotées du secteur ont connu un début d’année difficile, après des annonces négatives qui ont impact la perception qu’avaient les analystes du secteur de la fabrication additive. Et les cours de ces sociétés ne se sont pas redressés depuis, et présentent plutôt un profil baissier.

Mais d’un autre côté, les valorisations des sociétés du secteur sont à un niveau qui semble déconnecté de réalités économiques, et donc SLM Solutions pourrait profiter des mêmes multiplicateurs, lui permettant de lever des fonds conséquents, encore aujourd’hui.

D’autres sources pointent que SLM Solutions pourrait envisager d’autres pistes pour faire entrer de l’argent dans la société. Une autre piste qui pourrait accélérer son développement pourrait être un rachat. Nous vous parlions du fait que Stratasys par exemple allait chercher à obtenir une technologie d’impression métal. SLM Solutions pourrait être un bon candidat…

La société SLM Solutions compte 80 salariés. Son chiffre d’affaires est d’environ 20M€, ce qui en fait une société d’une taille deux fois plus petite qu’ExOne, autre société cotée du secteur ou encore 1,5 fois plus grosse que Voxeljet, société ayant réalisé une IPO en octobre 2013.

Machine SLM 500 de SLM Solutions
Machine SLM 500 de SLM Solutions

SLM Solutions travaille pour les secteurs de l’automobile, de la construction et de l’électronique grand public. La technologie qu’utilise SLM Solutions est le SLM (Selective Laser Melting), technologie proche du SLS mais utilisant de la poudre de métal comme matériau.

Vous pouvez retrouver l’article de Reuters ici

N’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Google+ ou Facebook pour être tenu au courant des actualités de l’impression 3d.

A propos de Frederic Allard

Diplômé de l’Ecole Centrale Paris où j’ai suivi une spécialisation en Génie Industriel, j’ai par la suite créé plusieurs sociétés, dans le monde du conseil puis dans le Digital. Je suis actuellement Consultant en stratégie d'intégration d'innovations technologiques comme l'impression3D dans les entreprises, au sein de la société Septine. Je suis persuadé que la digitalisation des outils de production (et donc l'impression 3D) va induire de profonds changements dans la vie des industriels, des logisticiens et finalement dans nos vies au quotidien.