Accueil » Highlights » Rencontre avec Sculpteo et retour sur une success story française

Rencontre avec Sculpteo et retour sur une success story française

Sculpteo, l’une des pépites françaises de l’impression 3D, a été créée en 2009 par Clément Moreau et Eric Carreel. Les deux associés s’étaient rencontrés chez Inventel, société créée par Eric Carreel et qui s’est entre autre chargée du développement de la Livebox.
C’est dans ce cadre qu’ils utilisent l’impression 3D pour le prototypage des box. Suite au rachat d’Inventel par Thomson en 2005, Clément Moreau et Eric Carreel s’associent alors dans une nouvelle aventure : amener l’impression 3D aux masses en proposant un service d’impression 3D à distance.

Dans ses premiers temps, Sculpteo s’adresse aux particuliers, mais en 2009, l’impression 3D est tellement peu connue du grand public que cette approche ne fonctionne pas. En revanche, les entreprises sont pour certaines bien conscientes de l’intérêt de l’impression 3D pour faire du prototypage. Sculpteo va donc adresser ce marché dès le début de l’année 2011, imprimant à distance des prototypes, afin que les entreprises puissent les avoir en moins d’une semaine.

Après bientôt 5 ans d’existence, Sculpteo continue son chemin avec une belle croissance, et de belles opérations réussies avec notamment Orange et La Poste. La société a de plus ouvert des bureaux à San Francisco l’année dernière.

Aujourd’hui, Clément Moreau voit les start-ups comme un secteur qui va être révolutionné par l’impression 3D. En effet, la plupart des start-ups des années 2000 se sont lancées sur du software avec le développement d’Internet, car la barrière capitalistique était quasi nulle. Pas besoin d’investir massivement avant même de pouvoir faire les premiers tests sur des prototypes. Une révolution identique est en train de se mettre en place sur le hardware grâce à l’impression 3D. La barrière à l’entrée pour produire un prototype de produit est aujourd’hui quasiment nulle, plus besoin de payer des moules pour tester fonctionnellement un produit. Et Sculpteo se positionne en « enabler » de cette révolution.
L’impression 3D permet même à certaines start-ups de lancer les premières productions pour leurs produits. Les technologies évoluant rapidement, de plus en plus de produits pourront, dans un futur proche, être réalisés par impression 3D. Et ce pour un investissement moindre par rapport aux méthodes traditionnelles. C’est la raison pour laquelle le slogan de Sculpteo est « L’usine au bout des doigts ». Ce slogan a vraisemblablement de l’avenir.

Quelques news pour Sculpteo :

  • La Poste a décidé d’étendre son expérience de mise à disposition de services d’impression 3D dans ses bureaux de Poste. 8 nouveaux bureaux de Poste devraient donc proposer ce service dans les semaines à venir.
  • Sculpteo vient d’élargir sa gamme de matériaux d’impression avec une résine transparente. Ce nouveau matériau permet d’envisager des utilisations plus larges qu’auparavant pour des rendus très intéressants après post-production. Vous pouvez voir des exemples de produits fabriqués avec cette résine ci-dessous

resine-transparente-impression3d-sculpteo

resine-transparente-impression3d-dragon-sculpteo

N’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Google+ ou Facebook pour être tenu au courant des actualités de l’impression 3d.

A propos de Frederic Allard

Diplômé de l’Ecole Centrale Paris où j’ai suivi une spécialisation en Génie Industriel, j’ai par la suite créé plusieurs sociétés, dans le monde du conseil puis dans le Digital. Je suis actuellement Consultant en stratégie d'intégration d'innovations technologiques comme l'impression3D dans les entreprises, au sein de la société Septine. Je suis persuadé que la digitalisation des outils de production (et donc l'impression 3D) va induire de profonds changements dans la vie des industriels, des logisticiens et finalement dans nos vies au quotidien.