Accueil » Highlights » IKOS se lance grâce à Kickstarter avec le souhait de concurrencer LEGO

IKOS se lance grâce à Kickstarter avec le souhait de concurrencer LEGO

IKOS est un jeu de construction qui a été développé par une équipe d’étudiants américains, grâce à l’impression 3D. Cette équipe d’étudiants a créé la société IKO et vient de finaliser sa campagne de levée de fonds sur Kickstarter pour le développement de ce jeu de construction.

Le projet IKOS est intéressant car il s’agit d’une tentative visible de concurrencer LEGO, en utilisant l’impression 3D. Le principe de IKOS est de construire des objets à partir de briques basiques produites en PEHD (plastique haute densité) recyclé. Principale différence avec LEGO, les briques sont de forme incurvée et permettent donc de construire des objets en rondeur plutôt qu’en formes anguleuses. Les constructions paraissent plus complexes à réaliser qu’avec de simples Lego, dont le principe est simple (iste) et qui seront plus pratiques pour les enfants.

Ce projet a réussi à se financer sans pour autant déchaîner un grand enthousiasme. Les fonds levés par IKOS doivent leur permettre de payer un moule de production (15 000$) et de payer les premières productions (6 000$). L’équipe a déjà déposé un brevet sur la forme de leurs briques.
Ainsi, un projet qui a commencé sur une imprimante 3D de bureau va maintenant partir en production industrielle, sur des chaînes d’injection plastique, alors même que les quantités de production restent encore faibles. Cela prouve tout de même que LEGO a encore de beaux jours devant lui, et que l’impression 3D n’est pas encore une menace à grande échelle, ni en termes de qualité, ni en termes économiques.

Il semblait important de parler de ce projet car il montre que la concurrence va se faire de plus en plus forte pour les marchands de jouets du type de LEGO. Il est en effet devenu facile d’imaginer des prototypes de tels jeux pour des passionnés qui auraient accès à une imprimante 3D. Et la démarche de cette équipe d’étudiants est assez intelligente. Ils montrent la voie à d’autres projets, peut-être plus accessibles aux enfants, et potentiellement plus dangereux pour LEGO. Et au-delà du simple jouet, l’équipe d’IKO envisage de proposer la logique de ses briques pour de nombreuses autres utilisations, par exemple la production d’abris pour les victimes de catastrophe naturelle…

N’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Google+ ou Facebook pour être tenu au courant des actualités de l’impression 3d.

A propos de Frederic Allard

Diplômé de l’Ecole Centrale Paris où j’ai suivi une spécialisation en Génie Industriel, j’ai par la suite créé plusieurs sociétés, dans le monde du conseil puis dans le Digital. Je suis actuellement Consultant en stratégie d'intégration d'innovations technologiques comme l'impression3D dans les entreprises, au sein de la société Septine. Je suis persuadé que la digitalisation des outils de production (et donc l'impression 3D) va induire de profonds changements dans la vie des industriels, des logisticiens et finalement dans nos vies au quotidien.