Accueil » Highlights » Une étude surprenante de IDTechEx sur l’impression 3D

Une étude surprenante de IDTechEx sur l’impression 3D

IDTechEx, société de veille technologique et de prospective marché, vient de sortir son étude prospective sur l’impression 3D et le marché qu’elle va développer sur la période 2014-2025. Et pour une fois, les chiffres fournis dans un rapport sur l’impression 3D sont très inférieurs à ce que la grande majorité des observateurs peuvent prédire. Enfin un peu de diversité pourrait-on penser, mais malheureusement, elle paraît peu crédible… Nous aurions donc pu ne pas vous en parler, mais c’est une bonne occasion de refaire un point sur les chiffres du secteur.

Le rapport prédit un marché de l’impression 3D qui atteindrait dans le monde « au moins » 7 milliards de $ en 2025. Dans ces 7 milliards de dollars, 3 milliards de $ proviendraient de l’impression 3D biologique (impression 3D de tissus humains…). Ce qui fait que IDTechEx prévoit un secteur de l’impression hors bioprinting de 4M$ en 2025.
Maintenant, essayons de comprendre si ces chiffres semblent réalistes. Tout d’abord, cette étude n’est pas dans les ordres de grandeur relativement consensuels (au moins pour les 5 à 7 ans à venir) d’autres études menées par d’autres instituts :

  • Le Credit Suisse prévoit un secteur à près de 10 milliards de $ en 2020, comptant sur une croissance annuelle d’environ 20% par an sur cette période. Si on prenait ensuite une hypothèse à 5% par an sur la période suivante jusqu’en 2025 (simple hypothèse), le marché serait alors d’environ 13M$, soit près de 2 fois plus que les prévisions de IDTechEx.
  • Wohlers Associates, observateur reconnu du secteur, prévoit un CA de 10,8 milliards de $ pour le secteur en 2021, donc une prévision très proche de celle du Credit Suisse. Les conclusions que nous pouvons en tirer sont donc les mêmes.
  • Une étude Freedonia donnait en janvier cette année une croissance de 20% par an pour le secteur en moyenne jusqu’en 2017. Ce qui fait qu’en 2017, le secteur consolidé représenterait 6,2 Milliards de $ en 2017. Ainsi il faudrait un taux de croissance de 1,5% par an du secteur de l’impression 3D sur la période de 2017 à 2025 pour atteindre les 7 milliards de $

Maintenant, reprenons les chiffres actuels et voyons comment cette prévision de IDTechEx s’y adapte :

  • En 2013, le secteur de l’impression 3D a représenté 3 milliards de $ de CA. En 2012, ce CA était de 2,3 milliards de $. Ainsi, sur 2013, le taux de croissance atteint par le secteur était de 35%.
  • En partant d’un marché de 3 Milliards de $ en 2013, pour atteindre les 7 Milliards de $ en 2025, il faudrait un taux de croissance annuel moyen de 7,5% sur la période 2014-2025.
  • Le bioprinting ne représente aujourd’hui qu’un CA ridicule, proche de 0, en tout cas négligeable dans la valorisation de l’activité du secteur. IDTechEx nous annonce que ce secteur, valorisé à 0 aujourd’hui, représentera au moins 3 milliards de $ en 2025 (sur les 7 milliards de $ du secteur). Ce qui ne laisse que 4 milliards de $ pour les activités actuelles, qui représentent d’ores et déjà en 2013 3 milliards de $ d’activité. Etant donné les tendances actuelles sur le 1er trimestre des entreprises du secteur, leurs prévisions de croissance organique sur 2014, cela signifie que IDTechEx prévoirait une croissance quasi nulle pour le secteur à partir de 2015. Sauf à voir un effondrement au bout d’un certain temps, mais difficile à expliquer…

Ainsi, étant donné les chiffres du marché en 2013, les chiffres de réalisé pour le premier trimestre 2014 et les prévisions pour cette année, il semble très surprenant qu’un observateur informé du secteur puisse sortir une étude comme celle de IDTechEx. Ils semblent parier très clairement sur un effondrement de la croissance de la demande dans les usages actuels (ils ne parlent pas a priori de décroissance) et un basculement vers le bioprinting. Mais considérer que le bioprinting se développera et que les autres technologies ne se développeront pas ou très peu semble réellement peu réaliste…
Quoiqu’il en soit, une chose est intéressante, IDTechEx est un fervent défenseur du bioprinting et de ses applications industrielles. Pour le reste, dépenser plus de 4000$ pour obtenir ce rapport nous semble hors de propos… Vous pouvez tout de même retrouver des informations relatives à ce rapport sur le site de IDTechEx.

N’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Google+ ou Facebook pour être tenu au courant des actualités de l’impression 3d.

A propos de Frederic Allard

Diplômé de l’Ecole Centrale Paris où j’ai suivi une spécialisation en Génie Industriel, j’ai par la suite créé plusieurs sociétés, dans le monde du conseil puis dans le Digital. Je suis actuellement Consultant en stratégie d'intégration d'innovations technologiques comme l'impression3D dans les entreprises, au sein de la société Septine. Je suis persuadé que la digitalisation des outils de production (et donc l'impression 3D) va induire de profonds changements dans la vie des industriels, des logisticiens et finalement dans nos vies au quotidien.