Accueil » Secteur industriel » Aérospatial » La NASA donne son feu vert pour envoyer une imprimante 3D dans l’espace

La NASA donne son feu vert pour envoyer une imprimante 3D dans l’espace

La NASA travaille maintenant depuis de nombreux mois avec la société Made In Space afin de développer une imprimante 3D pour permettre aux astronautes américains d’imprimer des objets en 3D en gravité zéro.
Dans ses prévisions, la NASA souhaitait envoyer une imprimante 3D test sur ISS (la Station Spatiale Internationale) lors du lancement CRS-5 (Cargo ReSupply Mission 5) vers la station ISS qui devait être réalisé par SpaceX vers la fin d’année. Grâce aux résultats obtenus par Made In Space, en avance sur le plan de développement de son imprimante 3D, la NASA a finalement pu donner son feu vert à cet envoi avec quelques semaines d’avance. Ainsi l’imprimante 3D de Made In Space partira maintenant avec le lancement CRS-4 organisé par la NASA et SpaceX en août.

Dans la batterie de tests et de certifications passées par l’imprimante 3d de Made In Space, il a bien entendu fallu valider le fait que l’imprimante était suffisamment sécurisée et fiable, et permettait techniquement une impression suffisamment qualitative en gravité zéro. Il fallait vérifier entre autres que l’imprimante n’allait pas interférer électromagnétiquement avec les autres appareils de bord, qu’elle était sécurisée d’un point de vue électrique et résistante aux vibrations.

Tests réalisés dans les locaux de la NASA sur l'imprimante 3D de Made In Space
Tests réalisés dans les locaux de la NASA sur l’imprimante 3D de Made In Space

Les premiers objets devant être imprimés dans l’espace ont également été imprimés lors de ces tests afin de pouvoir comparer les résultats obtenus. Ces objets sont au nombre de 21 et incluent des pièces de rechange type ou encore des outils. Ils seront ramenés sur terre afin de pouvoir étudier les propriétés de ces objets imprimés sur ISS. Dans un deuxième temps, les pièces produites pourraient être testées directement sur la station, dont par exemple de l’outillage ou encore des pièces nécessaires pour des applications commerciales type cubesat (on se rapproche ici du projet 3DSat dont nous vous parlions dans cet article).

Finalement, l’étape qui pourrait suivre sera l’installation par Made In Space d’un centre de fabrication additive au sein même d’ISS.
Cette capacité d’imprimer des objets dans l’espace pourrait réellement modifier notre rapport à l’espace en en facilitant l’accès. En effet, Made In Space souhaite proposer des activités commerciales pour son centre d’impression 3D spatial et appelle d’ores et déjà de futurs potentiels clients à se faire connaître sur leur site Internet et plus largement lance un appel à idées sur des objets à imprimer dans l’espace.

Tout le travail réalisé par Made In Space en collaboration proche avec la NASA donne à la société une réelle avance dans le savoir-faire d’impression 3D en gravité zéro.

N’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Google+ ou Facebook pour être tenu au courant des actualités de l’impression 3d.

A propos de Frederic Allard

Diplômé de l’Ecole Centrale Paris où j’ai suivi une spécialisation en Génie Industriel, j’ai par la suite créé plusieurs sociétés, dans le monde du conseil puis dans le Digital. Je suis actuellement Consultant en stratégie d'intégration d'innovations technologiques comme l'impression3D dans les entreprises, au sein de la société Septine. Je suis persuadé que la digitalisation des outils de production (et donc l'impression 3D) va induire de profonds changements dans la vie des industriels, des logisticiens et finalement dans nos vies au quotidien.