Accueil » Secteur industriel » Agroalimentaire » Modern Meadow lève 10 millions de dollars pour l’impression 3D de viande

Modern Meadow lève 10 millions de dollars pour l’impression 3D de viande

La société Modern Meadow, dont l’objectif est de fabriquer de la viande par impression3D, vient d’annoncer la semaine dernière une levée de fonds de 10 millions de $.
Le fond d’investissement leader sur cette opération est un fond de Hong Kong, Horizons Ventures, qui a déjà investi dans des sociétés comme Facebook, Skype, Waze ou encore Spotify.

L’objectif final de Modern Meadow est de permettre la production de produits animaux comme le cuir ou la viande, sans subir les conséquences environnementales dues aux élevages et sans avoir à tuer d’animaux pour les obtenir in fine. Plutôt que de parler de viande ou de cuir artificiels, Modern Meadow préfère parler aujourd’hui de biomatériaux, utilisant ainsi un langage plus technique.
Selon Modern Meadow, le fait de travailler de cette manière sur la production d’une matière comme le cuir ou la viande permet d’envisager de donner à ce cuir ou à cette viande des caractéristiques différentes du produit naturel.

Modern Meadow est une société américaine, fondée par Andras Forgacs, dont nous vous proposions une conférence TED dans cet article.
Andras Forgacs est par ailleurs l’un des fondateurs d’Organovo, la société américaine qui produit des tissus humains en impression 3D. Organovo a annoncé avoir réussi à produire des tissus de foie présentant les fonctionnalités d’un foie humain sur une durée de 40 jours, ce qui n’a été permis par aucune autre technologie auparavant.

Dans la vidéo ci-dessous, Andras Forgacs nous parle de ses projets dans le bioprinting :

L’impression 3D biologique semble donc se développer, et profiter de moyens importants pour lui permettre de faire éclore de vraies applications commerciales. Il est ainsi probable que vous pourrez dans quelques années manger de la viande issue d’une chaîne de production tout comme le sont vos biscuits préférés, sauf qu’elle aura été fabriquée à partir de cellules animales modifiées pour une meilleure qualité, un meilleur goût et une plus longue conservation… Un avenir tout rose ? Cette société fait un peu penser à Monsanto… Ce seront là encore les réussites de sociétés privées qui lanceront le débat sur l’encadrement probablement nécessaire de la création de viande artificielle et les impacts qu’elle pourrait avoir. Car malgré tous les impacts bénéfiques de cette production, l’enfer est pavé de bonnes intentions.

N’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Google+ ou Facebook pour être tenu au courant des actualités de l’impression 3d.

A propos de Frederic Allard

Diplômé de l’Ecole Centrale Paris où j’ai suivi une spécialisation en Génie Industriel, j’ai par la suite créé plusieurs sociétés, dans le monde du conseil puis dans le Digital. Je suis actuellement Consultant en stratégie d'intégration d'innovations technologiques comme l'impression3D dans les entreprises, au sein de la société Septine. Je suis persuadé que la digitalisation des outils de production (et donc l'impression 3D) va induire de profonds changements dans la vie des industriels, des logisticiens et finalement dans nos vies au quotidien.