Accueil » Highlights » HP signe un partenariat avec Autodesk sur l’impression 3D
partenariat-hp-autodesk-impression3d

HP signe un partenariat avec Autodesk sur l’impression 3D

La semaine dernière avait lieu la Autodesk University à Las Vegas. Il y a été beaucoup question d’impression 3D et AutoDesk a profité de cet événement pour annoncer un partenariat signé avec HP. En effet, les imprimantes 3D Multi Jet Fusion de Hewlett Packard seront équipées du la plateforme open développée par Autodesk : Spark.

L’objectif est clairement pour ces deux entreprises de passer un cap dans leur implication dans l’impression 3D, et d’associer leurs forces pour faire franchir une nouvelle étape au secteur. En effet, l’implémentation de Spark dans ces machines doit permettre à HP de gagner du temps en évitant une lourde phase de développement logiciel, en profitant du savoir faire de l’un des éditeurs les plus expérimentés sur le secteur. De son côté, Autodesk trouve ici un partenariat de choix pour asseoir le lancement de sa plateforme Spark, et envisager un développement et une amélioration continue de cette plateforme sur le segment professionnel.

fonctionnement-plateforme-spark-autodesk-impression3d

Il est fort probable que d’autres fabricants de machines suivent les traces de HP dans les semaines à venir, positionnant ainsi un peu plus Autodesk en « enabler » de l’impression 3D.

Autodesk va-t-elle réussir à positionner sa plateforme Spark comme Google a réussi à positionner Android sur les mobiles ? C’est probable car Autodesk profite de l’avantage du premier arrivé, a déjà une première expérience d’intégration qu’elle a elle-même géré avec sa propre imprimante 3D (Ember), un peu à la façon de Google avec sa gamme de téléphones Nexus.

Autodesk a eu l’intelligence de se lancer tôt sur ce créneau, profitant de plus d’un nom réputé. En proposant cette plateforme Spark, elle retire potentiellement une épine du pied à de nombreux fabricants de matériel, et devrait permettre à de nombreux fabricants de se lancer sans avoir à réinventer la roue logicielle, en profitant d’un argument marketing donnant de la crédibilité à leur démarche, avec le tampon AutoDesk.

Ce partenariat AutoDesk avec HP est donc probablement celui qui devrait permettre à AutoDesk de lancer sa plateforme Spark de façon très concrète. D’autres partenariats de ce type devraient probablement intervenir bientôt.

Une autre question se pose si cette stratégie d’Autodesk s’avère gagnante : quelle sera à terme la différence entre du matériel personnel et du matériel professionnel ? En effet, s’il est possible de profiter sur son imprimante 3D d’une plateforme logicielle utilisée sur des imprimantes 3D professionnelles (en l’occurence celles de HP), alors la distinction se fait sur la technologie et sur le matériau accessible. Mais on voit clairement que les frontières entre matériel personnel et matériel professionnel vont devenir de plus en plus ténues, et les prix des matériels professionnels vont être de plus en plus tirés vers le bas.

N’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Google+ ou Facebook pour être tenu au courant des actualités de l’impression 3d.

A propos de Frederic Allard

Diplômé de l’Ecole Centrale Paris où j’ai suivi une spécialisation en Génie Industriel, j’ai par la suite créé plusieurs sociétés, dans le monde du conseil puis dans le Digital. Je suis actuellement Consultant en stratégie d'intégration d'innovations technologiques comme l'impression3D dans les entreprises, au sein de la société Septine. Je suis persuadé que la digitalisation des outils de production (et donc l'impression 3D) va induire de profonds changements dans la vie des industriels, des logisticiens et finalement dans nos vies au quotidien.