Accueil » Evénements » L’impression 3D à l’Euromold 2014
euromold-annonces-impression3d-prodways-3dsystems

L’impression 3D à l’Euromold 2014

Cette année, et probablement afin de pouvoir ressortir du lot d’annonces faites, les principales sociétés du secteur de la fabrication additive ont annoncé par avance leurs lancements de nouvelles machines. Tout d’abord Stratasys qui annonçait il y a 3 semaines une nouvelle gamme d’imprimantes 3D. Cela permettait à Stratasys de mieux ressortir d’une part, mais cette annonce était d’autre part intervenue une semaine après que HP ait dévoilé sa roadmap pour le développement de son activité d’impression 3D.

Stratasys a ainsi annoncé des machines qui impriment plus rapidement, qui utilisent des matériaux plus évolués ou encore des machines qui doivent venir faire le lien entre la gamme d’imprimantes 3D personnelles et la gamme de machines professionnelles.

Dans le même esprit, Prodways a annoncé quelques jours avant l’ouverture du salon Euromold 9 nouvelles machines de fabrication additive, toutes basées sur la technologie MOVINGLight, et réparties en 2 séries : la série L qui utilise des résines photosensibles et la série V qui utilise des matériaux composites. Prodways a tout de même ensuite multiplié les annonces, avec une volonté de visibilité maximum :

  • un partenariat avec 3DCERAM pour son expertise dans le travail de la céramique,
  • un accord de distribution en Irlande et au Royaume Uni passé avec la société RP Support,
  • plus largement, Prodways annonce un renforcement de ses circuits de distribution avec un nouveau partenariat avec Multistation pour la France, avec SNC et Samjung en Corée du Sud et avec HLH Prototypes en Chine.

De son côté, 3D Systems a également fait ses principales annonces avant le salon, avec le lancement de 3 nouvelles machines (une machines d’impression 3D métal, une SLS et une SLA), toutes ayant pour vocation à être utilisées pour de la fabrication de qualité production finale.
Dans les quelques jours du salon, 3D Systems a comme à son habitude multiplié les annonces, dont l’acquisition de Cimatron, éditeur de solution de CAO 3D. La société a également annoncé le lancement de la commercialisation effective de son photomaton 3DMe.

De son côté, Voxeljet a fait une annonce intéressante avec une nouvelle technologie : Phenolic Direct Binding. Cette nouvelle technologie se base sur une nouvelle résine phénolique, jouant le rôle de liant, et permettant une impression 3D plus précise et surtout des produits beaucoup plus résistants.

Cette édition de l’Euromold a donc été placée sous le signe de la continuité. Seule variante, le fait que les sociétés aient voulu anticiper leurs annonces pour éviter de les voir noyées dans un flot d’annonces de nouveaux produits. C’est un signe de développement du secteur, mais aujourd’hui sans évolution technologique majeure.

N’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Google+ ou Facebook pour être tenu au courant des actualités de l’impression 3d.

A propos de Frederic Allard

Diplômé de l’Ecole Centrale Paris où j’ai suivi une spécialisation en Génie Industriel, j’ai par la suite créé plusieurs sociétés, dans le monde du conseil puis dans le Digital. Je suis actuellement Consultant en stratégie d'intégration d'innovations technologiques comme l'impression3D dans les entreprises, au sein de la société Septine. Je suis persuadé que la digitalisation des outils de production (et donc l'impression 3D) va induire de profonds changements dans la vie des industriels, des logisticiens et finalement dans nos vies au quotidien.