Accueil » Highlights » Interview de Sami De Hantsetters, co-fondateur de Aquilaes
aquilaes-impression3d-bijou-joaillerie

Interview de Sami De Hantsetters, co-fondateur de Aquilaes

Aujourd’hui, nous vous proposons de découvrir le service Aquilaes, au travers de l’interview de son fondateur Sami De Hantstetters.

logo AquilaesPouvez vous nous présenter votre société ?

Aquilaes est partenaire des bijoutiers de l’écran à l’écrin.

Nous réalisons leurs créations sur mesure et leurs collections de bijoux, avec 3 services complémentaires : en première étape, le prototypage 3D où nous sommes leur bureau d’études, puis la fabrication du bijou fini où nous sommes leur atelier, et enfin la création de visuels en 3D comme supports de communication où nous sommes leur agence.

Comment avez-vous eu l’idée de cette activité ?

Eric et moi étions dans le métier depuis plusieurs années, et nos familles depuis plusieurs générations. Nous étions client-fournisseur, lui joaillier, moi diamantaire. Il fabriquait mes bijoux, je sélectionnais ses pierres. Il a commencé à s’intéresser de près à l’impression 3D comme alternative à l’utilisation des moules et je cherchais à passer de la photographie et vidéo traditionnelles à l’imagerie 3D de bijoux. En échangeant autour de ces 2 sujets et en faisant des premiers tests, nous nous sommes aperçus qu’il n’y avait pas d’entreprises offrant un service satisfaisant. Nous avons alors décidé de créer notre propre service de prototypage 3D, d’impression 3D et d’imagerie 3D en nous entourant d’une équipe d’infographistes 3D. Quand ce service est devenu pleinement opérationnel pour répondre à nos propres besoins, nous l’avons proposé aux bijoutiers.

Qui sont vos clients ?

Nos clients sont les bijoutiers et les joailliers créateurs qui mettent en valeur les créations sur mesure et développent leurs propres collections. Nos clients sont situés essentiellement en France pour l’instant, même si nous avons déjà commencé à penser à l’international en créant le site et son référencement en plusieurs langues.

Qui sont vos concurrents ?

Nos concurrents sont les sociétés qui sont sur le même créneau que nous, mais rares sont celles qui délivrent un service de A à Z, de la conception 3D à la livraison du bijou fini.

Qu’est-ce qui vous différencie sur votre secteur ?

Notre spécificité est d’avoir réussi cette alliance du numérique et de l’artisanat. Ce mariage de savoir-faire ancestraux et des technologies de pointe est la source de la valeur ajoutée apportée à nos clients pour réaliser leurs créations sur mesure et développer leurs collections de bijoux. Notre équipe pluridisciplinaire est le socle de nos valeurs et notre spécificité : peu de société dans notre secteur sont aujourd’hui capables d’accompagner les bijoutiers de la création à la vente en passant par la fabrication, avec un expert dédié à chaque étape du processus. Cela offre aussi de formidables synergies dont bénéficient nos clients : un fichier 3D créé par Aquilaes peut être optimisé à la fois pour la fabrication et pour l’image 3D. Ce dialogue artisan-infographiste permet d’optimiser le travail à tous les niveaux et d’offrir à nos clients l’expérience la plus complète et intéressante possible.

Comment gagnez-vous de l’argent ?

Nous proposons un service de A à Z en assurant toutes les différentes phases du processus : conception 3D, impression 3D, fonte, fourniture d’or ou platine, façonnage, empierrage (fourniture des pierres), sertissage, polissage/rhodiage, et pour aider à la vente, l’imagerie 3D. Cette maîtrise de l’ensemble de la chaîne de valeur permet à la fois  de rassurer nos clients, de les accompagner d’un réel savoir-faire et d’une vision globale, et pour nous d’avoir de multiples sources de revenus au cours du processus de création et fabrication. Mais les clients restent libres de nous solliciter sur telle ou telle partie du processus, sans aucune obligation de nous confier l’ensemble de la création et fabrication.

equipe-aquilaes-impression3d

Quel est le principal facteur de croissance pour votre société ?

Le principal facteur de croissance de notre société est double : d’une part nos services de conception et d’imagerie 3D tombent à point nommé face à la demande croissante de personnalisation et de créations sur mesure de la part des clients des bijouteries, et d’autre part, nos services 3D permettent à nos clients bijoutiers de réaliser des économies de temps et de coûts de fabrication, et d’éviter de nombreuses erreurs dans la création en travaillant avec des supports visuels efficaces (dessins techniques, rendus 3D) pour valider un bijou ou une collection en toute sérénité avant de lancer la fabrication.

Quel est le principal frein à son développement ?

Le principal frein de développement est un marché atone à cause de la crise économique qui persiste. Sur un marché plus porteur nous pourrions aller beaucoup plus vite. Mais cela nous a permis aussi de bien poser les fondations de notre service, et d’être maintenant prêt à tous les niveaux (suivi client, production, logistique, administratif…) pour des vents plus porteurs. Et si le marché français reste calme, nous irons chercher la croissance à l’international.

Avez-vous déjà réalisé ou prévoyez-vous une levée de fonds ?

Nous n’avons pas encore réalisé de levée de fonds car nous n’en avions pas besoin lors de notre phase d’amorçage de l’activité. Nous avons notamment bénéficié d’un prêt d’honneur du Réseau Entreprendre et d’une subvention de la BPI. Maintenant que le service fonctionne bien et que nous avons une clientèle fidèle, une levée de fonds permettrait effectivement d’accélérer le développement de l’activité à plus grande échelle.

Quelles sont vos prochaines grandes étapes ?

Jusqu’à présent nous avons essentiellement mis en avant nos services de prototypage et fabrication. Parallèlement nous avons beaucoup travailler en 2015 à développer techniquement l’imagerie 3D et la galerie de fichiers 3D. En 2016, nous voulons intensifier la commercialisation de ces 2 services. L’imagerie 3D simplifie et diminue fortement le coût de création de photos et vidéos de bijoux, avec de nombreuses possibilités de créations originales telles que les animations 360° ou les films d’animations. La galerie est un large catalogue en ligne de fichiers 3D, dont l’accès est réservé à nos clients, et où ils peuvent venir trouver l’inspiration ou le modèle concret répondant à une demande précise d’un de leurs clients.

Impression 3D : évolution ou révolution ?

L’impression 3D a pour l’instant été plus une évolution qu’une révolution car elle a surtout permis une innovation de process en remplaçant le moule par le fichier 3D. Le modèle en cire qui permet la fonte en or n’est plus sculpté à la main ou créé par injection de cire dans un moule, mais imprimer en 3D à partir d’un fichier 3D.

Mais l’impression 3D pourrait vite devenir une révolution dès lors que le grand public se l’approprie. En effet, les clients particuliers la découvrent peu à peu et commencent à demander de plus en plus à leur bijoutier des créations sur mesure à partir d’une conception et d’une visualisation 3D. Dès lors la 3D révolutionne la métier en donnant une nouvelle dimension à la création sur mesure.

Cela dit, que l’impression 3D soit une évolution ou une révolution dans notre métier, l’œil et la main de l’artisan demeurent les pièces maîtresses qui donnent l’âme au bijou.

Quel est le meilleur conseil que l’on vous ait donné dans le cadre du développement de votre activité ?

Avant de chercher de l’argent, cherche des clients.

Merci Sami pour cette interview qui nous a permis de découvrir l’activité de Aquilaes.

N’hésitez pas à nous suivre sur Twitter, Google+ ou Facebook pour être tenu au courant des actualités de l’impression 3d.

A propos de Frederic Allard

Diplômé de l’Ecole Centrale Paris où j’ai suivi une spécialisation en Génie Industriel, j’ai par la suite créé plusieurs sociétés, dans le monde du conseil puis dans le Digital. Je suis actuellement Consultant en stratégie d'intégration d'innovations technologiques comme l'impression3D dans les entreprises, au sein de la société Septine. Je suis persuadé que la digitalisation des outils de production (et donc l'impression 3D) va induire de profonds changements dans la vie des industriels, des logisticiens et finalement dans nos vies au quotidien.