Accueil » Highlights » Rapport Nomura sur l’impression 3D

Rapport Nomura sur l’impression 3D

Lundi, la société américaine Nomura a issu un rapport sur l’état de l’industrie de l’impression 3D. Le principal message de ce rapport est que l’impression 3D est selon eux un secteur sur-valorisé et porteur de trop d’espoirs, qui devraient être déçus. Le rapport conclut donc à une sorte de bulle spéculative autour de l’impression 3d, et ce principalement pour les raisons suivantes :

  • de questions structurantes sont encore posées sur la façon dont l’impression 3D va pénétrer le secteur des particuliers. Aucune preuve réelle de la capacité de la technologie à s’imposer dans nos foyers n’a été donnée
  • la technologie actuelle a été développée pour du prototypage rapide et ne permet pas de production de masse

Nomura considère ainsi que l’impression 3D ne sera pas la révolution annoncée, et restera probablement pour un long moment un marché B2B qui ne devrait pas trop déstabiliser les méthodes de production industrielle actuelles. Les taux de croissance devraient être plus faibles qu’attendu dû aux limitations des technologies.
Un point intéressant à mentionner est le fait que Nomura parle d’un certain nombre d’acteurs de l’impression 3D dans son rapport, citant toutes les sociétés cotées sauf une, Voxeljet, qui a déjà subi les attaques de Citron Research le mois dernier. Cela place Voxeljet dans une position complexe vis à vis des observateurs du secteur.

Pour plus d’informations sur ce rapport, vous pouvez vous rendre sur le site des études de Nomura (nécessite une inscription)

N’hésitez pas à nous suivre sur Twitter pour être tenu au courant des actualités de l’impression 3d.

A propos de Frederic Allard

Diplômé de l’Ecole Centrale Paris où j’ai suivi une spécialisation en Génie Industriel, j’ai par la suite créé plusieurs sociétés, dans le monde du conseil puis dans le Digital. Je suis actuellement Consultant en stratégie d'intégration d'innovations technologiques comme l'impression3D dans les entreprises, au sein de la société Septine. Je suis persuadé que la digitalisation des outils de production (et donc l'impression 3D) va induire de profonds changements dans la vie des industriels, des logisticiens et finalement dans nos vies au quotidien.