Accueil » Bioprinting » Un BioPen pour réparer nos os endommagés

Un BioPen pour réparer nos os endommagés

Des chercheurs de l’université de Wollongong en Australie, dirigés par le professeur Gordon Wallace, développent un stylo biomédical, sorte de 3Doodler pour une utilisation médicale.
En quelques mots, si vous avez eu des traumatismes osseux, les chirurgiens qui seront amenés à vous soigner pourraient utiliser un stylo d’impression 3D biomédical. Le BioPen fonctionne un peu comme une imprimante 3D, utilisant des cellules du patients et un mix de deux gels durcissant pour aller réparer très précisément in situ les lésions osseuses ou cartilagineuses de leur patients.
Le mix de gel est ensuite solidifié grâce à un rayon ultraviolet attaché à l’appareil, un peu comme les techniques qu’utilisent les dentistes pour soigner une dent.
Une fois les cellules en place, elles se multiplient et se spécialisent en cellules musculaires ou osseuses. Tout cela permet donc aux chirurgiens de créer des implants personnalisés directement sur le patient.

Un prototype du BioPen a été présenté par l’UOW la semaine dernière. Ce prototype va être testé par le Centre Aikenhead pour la Découverte Médicale de l’hôpital de St Vincent à Melbourne.

Le professeur Peter Choong de l’hôpital de St Vincent, très impliqué dans le projet, est en charge des tests et va travailler sur le mix gel et cellules afin de l’optimiser.

Pour plus d’informations sur le biopen, retrouvez le communiqué de presse de l’université de Wollongong

N’hésitez pas à nous suivre sur Twitter pour être tenu au courant des actualités de l’impression 3d.

A propos de Frederic Allard

Diplômé de l’Ecole Centrale Paris où j’ai suivi une spécialisation en Génie Industriel, j’ai par la suite créé plusieurs sociétés, dans le monde du conseil puis dans le Digital. Je suis actuellement Consultant en stratégie d'intégration d'innovations technologiques comme l'impression3D dans les entreprises, au sein de la société Septine. Je suis persuadé que la digitalisation des outils de production (et donc l'impression 3D) va induire de profonds changements dans la vie des industriels, des logisticiens et finalement dans nos vies au quotidien.